Comment faire pour souscrire à une assurance risque aggravé ?

Table des matières

Pour pouvoir obtenir un emprunt immobilier, vous serez obligé de souscrire à une assurance de prêt. Cette dernière constitue votre protection et celle de vos proches en cas décès, de perte d’emploi ou d’autres aléas de la vie.

La souscription à une telle assurance signifie que votre assureur va prendre en charge le paiement de votre emprunt si vous n’êtes plus capable de le faire vous-même. Cependant, pour les personnes qui ont un risque aggravé de la santé, il est très difficile de trouver une agence d’assurance qui accepte de leur fournir une couverture. Alors, est-il possible de souscrire à une assurance risque aggravé ?

Quels sont les risques aggravés ?

Avant de parler des assurances, il faut bien comprendre ce qu’est un risque aggravé. En principe, on parle de risque aggravé quand le risque que vous voulez couvrir (décès ou invalidité) a plus de chance de se produire pour vous par rapport à la population. C’est-à-dire que le risque de production d’un événement quelconque est plus élevé pour vous que pour une personne normale.

En général, la majorité des risques aggravés concernent le domaine médical et sont représentés par les maladies graves et chroniques. Voici ci-dessous une liste des maladies qui font partie des risques aggravés de santé et qui peuvent avoir un impact sur votre assurance prêt :

  • les différents types de cancers ;
  • les maladies cardiovasculaires : l’hypertension artérielle, les AVC et les cardiopathies ;
  • le diabète type 1 et 2 ;
  • les maladies infectieuses : la tuberculose, le VIH et l’hépatite ;
  • les maladies neurologiques : la sclérose en plaque, le Parkinson, les démences ;
  • les maladies pulmonaires : la mucoviscidose et les insuffisances respiratoires graves ;
  • les troubles de rhumatologie : la Scoliose, la polyarthrite rhumatoïde, la vascularité ;
  • la maladie de Crohn, la Cirrhose et les néphropathies ;
  • les maladies métaboliques héréditaires ;
  • la transplantation d’organes.

Pour évaluer votre risque médical, l’assureur va vous demander de remplir un formulaire et dans la majorité des cas, des examens complémentaires seront exigés. Il faut noter qu’il existe aussi d’autres types de risques aggravés qui sont indépendants de votre état de santé comme :

  • la pratique d’un sport à haut risque dans lequel les accidents sont très fréquents ;
  • le risque professionnel qui dépend de votre secteur d’activité et du poste que vous occupez ;
  • un séjour dans une zone à haut risque comme les zones de guerre ;
  • le risque financier si vos revenus ne sont pas compatibles avec la couverture que vous souhaitez.

assurance-risque-aggraves

Comment souscrire à une assurance risque aggravé ?

Il faut savoir que même si vous avez un risque aggravé, vous avez plusieurs possibilités pour souscrire à une assurance de prêt. Premièrement, vous pouvez faire le choix d’accepter de payer une surprime qui dépend de votre maladie et de votre situation.

Cependant, le montant de cette surprime peut être très élevé, car elle dépasse facilement les 25 % de la somme de référence. Il faut noter que si votre état de santé devient meilleur, vous aurez la possibilité de renégocier le taux de votre surprime avec l’assureur.

La deuxième solution consiste à faire appel à la convention AERAS (Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). Cet organisme est composé par des organisations d’assurances, des associations de malades, des banques et des services des ministères des Finances et de la santé.

Le but principal de cette convention est de faciliter la souscription à une assurance risque aggravé pour les personnes qui soufrent de maladies graves ou chroniques.

Comment préparer son dossier pour souscrire à une assurance risque aggravé ?

Il faut noter qu’en remplissant le formulaire médical de l’assureur, vous ne devez rien cacher concernant votre état de santé. Dans le cas contraire, vous risquez de recevoir plusieurs amendes et ne plus être éligible pour les assurances de prêt. Cependant, l’assureur va vous faire passer par des examens médicaux approfondis dans le but de mettre en évidence votre état de façon détaillée.

En sachant que ce genre de procédure peut durer plusieurs jours et que vous avez des délais à respecter envers votre emprunteur, vous devez prendre quelques mesures de précaution.

Pour cela, il est nécessaire de préparer tous les examens médicaux nécessaires avant de faire votre demande d’assurance afin de respecter vos délais et ne pas risquer de perdre votre emprunt.

Sachez que vous êtes capable de souscrire à une assurance risque aggravé pour couvrir votre emprunt immobilier en acceptant de payer une surprime ou en utilisant les services de la convention AERAS.

Les risque aggravés sont en général représentés par des maladies mais il peuvent être en relation avec votre vie professionnelle ou votre activité sportive.