Assurance des risques d’inondation : combien ça coûte ?

Table des matières

Une inondation peut se produire dans une habitation à la suite du débit d’une rivière voisine, de très fortes précipitations ou même de suintements à travers le terrain.

Pour répondre à ces préoccupations, la police d’assurance habitation comprend une assurance contre les inondations qui peut être personnalisée pour pratiquement tous les scénarios.

En outre, si une déclaration de sinistre naturel est faite, les dommages seront couverts par la couverture des catastrophes naturelles.

Que signifie le terme « zone inondable » ?

Pour commencer, il est essentiel d’identifier clairement le danger d’inondation à proximité de certaines structures. Il s’avère que les catastrophes en question ont été clairement déterminées par différents efforts visant à les éviter.

assurance-risque-inondations

Zones sujettes aux inondations

Les régions exposées aux inondations, souvent abrégées en ZI, sont les parties du terrain qui sont plus vulnérables aux inondations en raison des circonstances climatiques, des caractéristiques du terrain ou de la présence de marais, de lacs, de rivières, d’océans ou de fleuves à proximité.

Les dangers associés aux inondations sont classés en deux groupes :

  • les catastrophes naturelles qui se produisent en raison de l’existence de voies d’eau naturelles susceptibles de provoquer des inondations (élévation du seuil de la mer, dépassement des cours d’eau lors de phénomènes météorologiques violents, etc.) ;
  • inondations causées par des actions humaines. Elles sont le résultat de changements environnementaux : digues, écoulements agricoles ou modification du paysage.

En France, les inondations sont le premier danger de nature et doivent être distinguées des dommages causés par l’homme, tels que des conduites obstruées ou des fuites domestiques. Devant ce danger, il est essentiel d’assurer correctement sa maison.

Assurer une maison dans une zone inondable

La présence de régions inondables n’indique pas la présence de garanties particulières qui permettraient d’évaluer le degré de gravité du danger. Par conséquent, l’assuré peut s’appuyer sur les garanties traditionnelles de l’assurance habitation :

La couverture de la responsabilité civile

La couverture de la responsabilité civile est le strict nécessaire imposé par la législation aux loueurs et aux membres de la copropriété qui doivent justifier d’une assurance auprès de leur logeur ou de leur organisme de mise en copropriété.

Cette garantie offre aux tiers la possibilité d’être remboursés pour les pertes physiques ou matérielles encourues et provoquées par l’assuré ou par une catastrophe affectant son habitation.

La couverture des dommages matériels

C’est une protection complémentaire qui vous rembourse la destruction, la perte ou la modification d’objets personnels pendant que vous habitez une maison.

Le contrat de logement multirisques

Il offre la couverture la plus étendue en incluant les dégâts causés par le feu, les dommages causés par l’eau et les bombardements en complément des assurances susmentionnées et de celles relatives aux risques naturels.

Garanties supplémentaires

Ces garanties supplémentaires donnent la possibilité de renforcer la protection. En raison des exigences de sécurité des assureurs, la couverture des risques de vol, de casse et de dégât des eaux est fréquemment offerte en supplément.

En tout état de cause, l’assuré doit s’assurer qu’il est protégé contre les dommages causés par l’eau et les risques naturels pour pouvoir introduire une demande de remboursement auprès de son assureur.

Le prix de l’assurance d’une maison en milieu inondable

À priori, une assurance maison en zone inondable ne doit pas coûter davantage qu’une assurance habitation en zone non inondable, compte tenu de la couverture standard actuelle. En fait, les garanties sont souvent étendues en raison du risque accru associé à la construction en milieu inondable.

La situation géographique du logement est l’un des facteurs utilisés pour calculer le niveau de danger et, par conséquent, le prix de la couverture. En effet, une région inondable crée un danger permanent d’inondation pour les compagnies d’assurance, ce qui explique la hausse inévitable du coût de la couverture habitation.

Les entreprises d’assurance examineront également le niveau des dommages antérieurs dans la région pour mieux comprendre le risque d’inondation.

Conclusion

À l’exception des régions non bâtissables, l’assurance habitation dans les zones inondables est relativement bon marché. De l’autre côté, les assureurs facturent aux propriétaires touchés des tarifs plus élevés en raison du risque accru associé à l’augmentation des chances d’une catastrophe liée aux inondations.

Enfin, à l’aide d’un outil de comparaison en ligne, vous pouvez établir une comparaison des offres et contacter un agent qui vous aidera à sélectionner la plus avantageuse des assurances habitation au plus juste prix.