Assurance habitation : qui doit y souscrire ?

Table des matières

La souscription à une assurance habitation est une démarche très avantageuse et obligatoire. Le côté bénéfique de ce type d’assurance est qu’il vous aide à couvrir les risques de la vie quotidienne. Ainsi, en cas d’un incendie ou d’un sinistre dans votre habitation, cette mutuelle vous permet d’être indemnisé par votre assureur. Qui sont alors éligibles pour souscrire à une assurance habitation ? Réponses !

Les propriétaires d’un domicile

La souscription à une assurance maison par les propriétaires pourrait ne pas être obligatoire mais le tout dépend du mode de paiement du bien. En effet, si vous achetez votre maison avec un prêt bancaire, il est légitime que la banque vous impose la souscription à une assurance habitation. Dans le cas où le bien immobilier est acheté avec vos propres ressources financières, vous pouvez choisir ne pas souscrire à ce type d’assurance.

Toutefois, pour des raisons de sécurité, vous pouvez adhérer à cette assurance. En effet, vous mettez en péril votre bien immobilier et matériel si vous n’adoptez pas cette mutuelle pour votre habitation. À défaut de ces patrimoines, votre responsabilité civile et le bien-être de toutes les personnes vivantes dans cette maison sont également mis en jeu. Par conséquent, en cas d’un danger comme les incendies, vous ne pourrez être remboursé pour la perte de vos objets de grande valeur. Vous serez dans ce cas dans l’obligation de tout prendre en charge, ce qui va considérablement impacter votre budget. Ainsi, les propriétaires d’une maison peuvent souscrire à une assurance habitation.

Les propriétaires d’un appartement

Les propriétaires d’un appartement peuvent également souscrire à une assurance maison. Si vous possédez un logement dans un immeuble, au lieu de souscrire individuellement à une mutuelle habitation, l’ensemble des copropriétaires optent pour la police globale. Encore appelée police syndic ou assurance copropriété, elle est une mutuelle incendie pour les immeubles qui comportent plusieurs appartements.

Le syndic ou le représentant des copropriétaires souscrit à une assurance habitation qui impose un paiement de prime à tous ceux qui disposent d’un appartement dans l’immeuble. Cette prime est évaluée en fonction de la quote-part de chaque propriétaire dans le bâtiment.

En outre, la police globale couvre les parties publiques comme les ascenseurs, les escaliers et les espaces privés. Cette alternative vous permet pour la plupart du temps de bénéficier d’une prime réduite. De même, en cas d’un incendie, vous serez très vite remboursé car il y a un seul assureur qui se charge de tout le bâtiment.

Enfin, à défaut de l’assurance copropriété, vous avez la possibilité d’opter pour l’assurance de responsabilité civile dans votre clause d’assurance habitation.

Les propriétaires d’un bien mis en location

Si vous optez pour la location de vos biens immobiliers, recommandez à vos locataires à travers le contrat de bail de souscrire à une assurance maison. Cette dernière couvrira les dommages causés à votre maison ou appartement. De même, tous les dégâts causés aux voisins seront pris en charge par cette assurance.

Toutefois, vous pouvez en tant que propriétaire souscrire à une mutuelle habitation à la place du locataire. Cela est possible si le locataire ne souscrit pas à l’assurance maison un mois après son intégration dans la demeure. À cet effet, les frais de l’assurance sont récupérés auprès du locataire avec une augmentation de 10 %. Cette récupération se fait par tranche et par mois.

En outre, si le locataire prend après la résolution de souscrire à sa propre assurance habitation, le contrat de l’assurance souscrite par le propriétaire est résilié. Aussi, le locataire est libre d’opter pour la compagnie d’assurances de son choix.

 

Les locataires

L’assurance habitation est obligatoire pour les locataires. Elle est d’ailleurs imposée par la loi du 6 juillet 1989. Cette assurance est importante car elle couvre les risques locatifs ci-après :

  • les incendies,
  • les préjudices causés au tiers,
  • les dommages causés par les eaux,
  • les catastrophes naturelles etc.

Par conséquent, comme il sera désigné responsable de tous ces risques locatifs précités, cette assurance permet au locataire d’être indemnisé. D’autres garanties peuvent être adoptées dans le contrat de l’assurance afin de permettre au locataire d’être totalement remboursé. En conséquence, l’assurance habitation permet au locataire de faire face à tous les aléas de la location.

En outre, si le locataire n’adhère pas à une assurance habitation, le propriétaire peut utiliser cette raison pour rompre le contrat de bail. Il annule donc la location de son bien.