Assurance auto : les garanties obligatoires

Table des matières

Une garantie d’assurance est un engagement pris par l’assureur envers l’assuré. Si vous possédez un véhicule à moteur, sachez que vous êtes tenu d’indemniser les blessures et dommages causés à autrui en cas d’accident. C’est la raison pour laquelle légalement, vous êtes tenu de souscrire une assurance afin de parvenir à assumer vos responsabilités. Cependant, dans le contrat, il y a des clauses primordiales et les clauses dont vous pouvez vous passer. Focus sur les garanties obligatoires dans le cas d’une assurance auto.

La garantie responsabilité civile

Encore appelée assurance au tiers, la garantie responsabilité civile est une clause obligatoire pour tout propriétaire d’un véhicule à moteur. En effet, au regard de son caractère important, vous la retrouverez quasiment dans tous les contrats, peu importe l’organisme assureur. La garantie responsabilité civile couvre principalement tous les dommages, qu’ils soient matériels ou corporels, que vous pourriez causer lors d’un accident à :

  • un passager ;
  • un piéton ;
  • un cycliste ;
  • un autre conducteur.

La garantie responsabilité civile est importante au point où même si votre auto ne roule pas, vous devez y souscrire. Par ailleurs, il faut préciser qu’elle ne prend pas en charge les dommages que vous pouvez subir personnellement il en est de même pour ceux pouvant affecter votre véhicule.

La garantie personnelle du conducteur

Figurant dans un contrat d’assurance auto, elle vous permet d’être couvert en cas de dommages corporels subis lors d’un accident sans un tiers identifié. En d’autres termes, si vous en êtes responsable ou que le responsable n’est pas retrouvé, les dégâts seront pris en charge par cette garantie. La garantie personnelle du conducteur encore appelée protection du conducteur est une clause qui supporte les dommages, que vous soyez à bord de votre propre véhicule ou non (loué, prêté). Dès lors, vous pourrez bénéficier d’un panel de solutions pour faire face aux éventuelles conséquences de l’accident.

Entre autres, cette protection comprend la prise en charge des frais pharmaceutiques, chirurgicaux, médicaux, de prothèses et d’hospitalisation. De plus, la garantie personnelle du conducteur couvre le préjudice financier si l’accident a provoqué une incapacité permanente ou un arrêt de travail.

La garantie vol

Comme son nom l’indique, la garantie vol couvre votre véhicule à moteur en cas de vol ou de vandalisme. En effet, s’il arrivait que vous ne le retrouvez pas, alors vous serez indemnisé en fonction de sa valeur et selon les conditions de votre assureur. Ces dernières sont généralement émises par des avis d’experts qui déterminent le montant du remboursement. Cependant, dans le cas où le véhicule serait retrouvé, la garantie vol prendra en charge les éventuelles réparations nécessaires. Elles peuvent être liées aux rayures, aux rétroviseurs abîmés, aux graffitis, mais ne doivent pas dépasser le montant de la voiture.

Par ailleurs, il faut souligner que votre assureur peut exiger certaines preuves (garage ou portières fermées) avant de vous indemniser. En outre, cette clause peut être associée à la garantie incendie qui couvre les dommages causés lors d’un incendie mécanique ou criminel.

 

La garantie bris de glace

La garantie bris de glace est une clause qui supporte les dommages liés aux composants vitrés de votre véhicule. Elle prend en charge les réparations du pare-brise et peut s’élargir aux vitres de toit ouvrant, aux glaces latérales ou la lunette arrière. Dans certains cas (le type de véhicule) et selon l’assureur, cette garantie s’étend aux rétroviseurs extérieurs et aux blocs optiques des phares. Par ailleurs, la garantie bris de glace est obligatoire, car elle couvre des dommages qui arrivent fréquemment. C’est pourquoi il est conseillé de se renseigner auprès de l’organisme afin de prendre connaissance des conditions incluses dans cette clause.

La garantie catastrophe technologique ou naturelle

Il ne fait nul doute que la garantie catastrophe technologique ou naturelle a un caractère obligatoire, en raison des événements entièrement indépendants de votre volonté. En effet, cette clause supporte les charges en cas de tremblement de terre, de raz de marée, de tempête, d’inondations ou d’avalanche. Il est évident que les accidents naturels ne relèvent pas de votre volonté et que vous ne pouvez pas les empêcher. D’autre part, la garantie catastrophe technologique vous permet d’être couvert en cas de dommages causés par le stockage ou le transport des matières dangereuses. Cependant, il faut préciser que cette clause doit faire l’objet d’un arrêté interministériel au Journal Officiel afin que le propriétaire puisse être indemnisé.